A l'approche de la rentrée des classes, je me suis bien sûr rendue à l'hypermarché pour faire les courses de rentrée, mes deux listes dans les mains et leurs propriétaires respectifs, mes fils de 10 et 14 ans, à mes côtés. Après l'éternelle bataille de qui aurait quoi, de quelle marque devraient être les cahiers, stylos et cartables (enfin, sacs à dos), je suis rapidement passée au rayon des vêtements, histoire de voir si je ne pouvais pas en profiter pour renouveler un peu les garde-robes de ces messieurs très exigeants. Quelle ne fut pas ma surprise de constater à quel point tous les deux ont grandi depuis le mois de juin. Mais en regardant un peu en arrière, je me suis souvenu de la façon dont ils avaient tous deux dévoré pendant l'été. Alors je me suis décidée : à nouvelle année scolaire, nouveau régime alimentaire !... ça rime en plus :-)

Nourrir mes adolescents (qui grandissent en permanence)

Eh oui ça y est mes garçons ont grandi ! Ce sont presque des hommes désormais (snif) et en particulier l'aîné, 14 ans, qui va rentrer en troisième au collège et qui entamer sa sixième saison de handball et sa deuxième année de course. C'est le plus sportif de la famille et cela se voit aussi bien dans le nombre de vêtements que je dois laver cette semaine que dans son assiette ! Si son petit frère, lui, est moins axé sur le sport et davantage sur la lecture, mais il n'en est pas moins gourmand.

Or je suis aussi de ces mères qui veulent faire en sorte que leurs enfants mangent à leur faim, mais bien, c'est-à-dire le plus équilibré possible (j'avais déjà abordé ce sujet dans mon article de décembre dernier). Ainsi depuis qu'ils sont en âge de manger solide, je leur ai toujours servi des légumes, frais si possible, et ils ont ainsi pris de bonnes habitudes en matière d'alimentation diversifiée. Pourtant ce sont des adolescents désormais et qui dit ado dit envie permanente de hamburgers, de pizzas, de frites, de soda... j'en passe et des pires ! C'est donc par le biais de la diététique et de la nécessité de conserver son équilibre pour pouvoir prendre du muscle, récupérer l'énergie depensée dans le sport et pouvoir continuer à grandir sans soucis, que je réussis encore à leur faire entendre raison.

Idées de recettes et de repas pour mes sportifs

Pourtant quand il s'est agi de leur donner du céléri au dernier dîner, j'ai dû aller chercher en ligne des justifications et des arguments pour justifier la présence de ce légume frais sur la table et dans les assiettes. C'est le blog Mon Coach que j'ai trouvé le meilleur article sur les bienfaits du céléri, qui explique à quel point celui-ci est riche en antioxydants, en fibres et en vitamine K. En clair il est aussi bon pour eux que pour leur père et moi. Finalement j'ai aussi forcé mon mari à en manger, pour le bien des enfants, et j'ai obttenu que sa gourmandise favorite, la charcuterie, soit remplacée par un peu de vert, ne serait-ce qu'une fois de temps en temps.

Sur le blog que j'évoquais plus haut, et qui est spécialisé dans les conseils aux sportifs (conseils nutritionnels, mais aussi sportifs) j'ai aussi trouvé une recette qui m'a permis de conserver toute ma crédibilité et ainsi rester assurée que mes enfants (et peut-être mon mari) continueraient à manger du céléri en entrée : une recette de barres de chocolats au beurre de cacahuète riches en protéines, donc bonnes pour les sportifs comme pour les intellectuels. En plus de faire des économies sur l'achat de barres protéinées et autres sucreries choclatées que mes fils adorent, j'ai l'impression de faire du bien à tout le monde, car non seulement ils se sont régalées avec les premières que j'ai faites, mais en plus ils m'en ont demandé d'autres !

Avec tout cela, je suis prête pour à affronter septembre et l'année scolaire qui arrive... et je vous souhaite à tous une bonne rentrée 2014!